Etre soi-même pour un dominant c’est avoir confiance (en Lui et en la relation)
Etre soi-même pour une esclave c’est aussi avoir confiance (en elle et en Lui)

Confiance en soi, en la vie et dans le lien en cours, toujours, de création
Ici et maintenant et dans la vision du Maitre partagée avec l’esclave

Dans l’écoute et dans le geste, dans la parole et la connaissance de soi

Dans ce plaisir et cette difficulté de se livrer, de se dire à l’autre avec la parole et le geste

Pour une intimité exceptionnelle sans cesse renouvelée

Toujours en chemin

Personne ne dit que c’est facile, et certainement pas Moi. C’est ainsi.

 

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here