Bonjour à T/tous,

Depuis quelques temps, je ressens le besoin d’être tenue plus durement d’avoir moins de libertés et d’être plus battue. Et plus Maître est dur, plus j’en souhaite encore davantage.

Du coup, hier, au lieu de communiquer avec Lui, de Lui demander une séance, j’ai été impertinente, je L’ai provoqué pour prendre… je n’en suis pas fière, je sais que ce n’est pas une attitude d’esclave.

Quand N/nous sommes rentrés à la maison, Maître m’a attaché et m’a donné du martinet. Le premier coup était cinglant, comme tous ceux qui ont suivis. Maître ne m’a pas chauffé et m’a battu avec des coups forts et répétés. je n’en pouvais plus, Maître avait dépassé mes limites. j’étais épuisée. Pourtant cela ne L’a pas empêché de continuer car comme V/vous le savez, je ne peux avoir de limites, Il m’utilise comme Il le souhaite, Il fait ce qu’Il veut de moi, de mon corps.

Il s’est arrêté pour que je Le suce, puis a recommencé ceci plusieurs fois d’affilées. Ce que j’ai découvert c’est que j’étais trempée dès qu’Il me battait même quand je détestais au plus haut point. je ne suis pas masochiste c’est juste ma nature d’esclave qui s’exprime par ma fente pleine de mouille.

Maître a fait cette séance pour me remettre bien à ma place et je peux clairement V/vous dire que je ne suis pas prête de me permettre quelconque impertinence. je n’ai pas du tout apprécié cette séance mais j’apprécie pleinement avoir retrouvé ma juste place. Oui, avec Maître N/nous sommes des rigoleurs mais jamais je ne dois oublier qui N/nous sommes : Lui, Maître et moi esclave.

je suis entrée dans le monde du bdsm en 2011. je m’y suis découverte. je fus soumise dans des relations bdsm avant d’entamer la vie d’esclave consentante que je suis désormais.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − 3 =