Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.27.29Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.17.11Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.17.38Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.22.47Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.26.58Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.25.12Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.26.16Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.15.45Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.23.44Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.16.26Capture-d-E2-80-99-C3-A9cran-2010-03-30-C3-A0-09.14.47

C’est un petit film de 7 minutes et 13 secondes extrait d’une séance filmée au Japon par l’équipe de Waterbondage, un des nombreux sites de Kink.com. Le film est non censuré.

Osada Steve est un Maitre shibari de très grande renommée. Pour les américains de kink venus au pays du soleil levant Il a réalisé une séance remarquable avec son modèle préféré qui se trouve être sa première esclave, ceci expliquant cela…

elle s’appelle ageha asagi. Sa beauté étrange, d’une maigreur étonnante, son visage de poupée, le rouge profond de ses lêvres et l’harmonie de ses gestes la rendent presque surnaturelle, à l’image des esprits de la nature et de l’univers qui peuplent la cosmogonie japonaise.

Ah, N/nous sommes loin des esthétiques improbables de Alex D dans le film précédent.

Et c’est tant mieux, BDSM terre de contrastes : joindre l’Alpha et l’oméga n’est pas une fin en soi. C’est un accomplissement qui trace la voie de la danse de l’être épanouie constellé des étoiles ainsi créées….

C’est bien de danse dont il s’agit. Ce film N/nous montre l’énergie à l’œuvre… Que la caméra, objet mécanique, enregistre l’énergie humaine Me fascine depuis depuis, et nous sommes nombreux dans ce cas… Abel Gance définissait le cinéma comme la musique de la lumière…

C’est bien de danse et de musique que ce film nous donne à partager, de lumière si profonde que l’être rayonne dans un calme créateur d’une force et d’une harmonie peu commune. C’est au Japon que fut créé le Butô, cette « danse des ténèbres » comme une lutte des artistes témoins et passeurs d’une appréciation unique et singulière du monde (flottant ?) menacée par la domination de la bétise américaine…

Et c’est ainsi qu’il convient à Mes yeux de savourer cet extrait… ageha est resplendissante d’abandon total.

Le Maitre ne manque pas de douceur à l’instant où Il écarte délicatement sa vulve pour effleurer son clitoris gonflé de plaisir, ni de force lorsqu’Il manipule son corps pour le plier comme Il le souhaite, lorsqu’Il la fouette pour épanouir sa servitude, qu’Il lui plonge la tête sous l’eau, vulnérable jusque dans son souffle de vie entre les mains du Maitre…

La précision et la force calme de ses gestes, particulièrement lorsqu’Il la tient par la corde passée autour de son cou témoigne d’une confiance absolue qui rayonne en une harmonie, une symbiose maîtrisée qui montre à beaucoup le chemin à parcourir…

Prenons en de la graine…

www.vivresm.com

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here