Il y a une quinzaine de jours J’ai reçu un mail suite à un post sur des blogs que Je lis… Le post évoquait la possible interdiction du bdsm en France, ma remarque était « mais d’où sort cette fantaisie ? »…. Master Var, l’auteur du post s’est empressé de m’envoyer ce texte :

« Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure en débat à l’Assemblée nationale va censurer le contenu sadomasochiste sur Internet: c’est ce qui découle d’un amendement déposé cette semaine en commission parlementaire.

En effet, la députée UMP Chantal Brunel qui a déposé l’amendement 8 sur l’article 4 est parfaitement explicite: « Ces scènes [pornographiques violentes, i.e: sadomasochistes], bien qu’elles mettent en scène des adultes, peuvent être visionnées sur la toile par des mineurs: il est donc impératif d’étendre la protection agencée par le dispositif décrit dans l’Article 4″. Cet article 4 étant bien entendu la censure: en conséquence des soi-disant « nécessités de la lutte contre les diffusions et les représentations de mineurs ET DE MAJEURS relevant des articles 227-23 ET 227-24 du code pénal le justifiant, l’autorité administrative » filtrera le contenu jugé inapproprié.

Démontrant par là-même le manque profond de connaissance d’Internet, la député oublie ainsi qu’au même titre qu’un mineur n’a pas à aller dans une boite de strip-tease, les parents sont tenus d’installer un filtre parental. Ce rôle d’éducation et de protection revient aux parents, ce n’est certainement pas à l’Etat de décider des contenus inappropriés pour ses citoyens, s’ils ont été intégralement consentis par ses acteurs majeurs. Car après le sadomasochisme, n’est-ce pas la pornographie toute entière qui sera « harmonisée », comme le fait déjà la Muraille numérique de Chine ? »


Il M’a fallu peu de temps pour lui répondre ceci :

« Je l’ignorais, merci de l’info… … J’ai cherché et en dix minutes voilà ce que j’ai trouvé =

C’est baché (et oui c’est bien une fantaisie) :

« Patrick Bloche (PS) a rappelé à cet effet l’avis du Conseil constitutionnel qui impose le recours à l’autorité judiciaire avant toute mesure de filtrage. Sans effet. « Je suis choqué qu’on en appelle au Conseil constitutionnel pour des sites pédopornographiques », a renchéri Madame Brunel, farouchement favorable à un filtrage incontrôlé. Mercredi soir, elle expliquait aussi qu’il fallait bloquer les sites qui permettent potentiellement à des millions de français possesseurs de webcams d’exhiber leur sexualité sado-maso sur le net. Mais son amendement allant dans ce sens a été rejeté par la majorité, le gouvernement trouvant qu’il allait « trop loin ». »

source : http://www.numerama.com/magazine/15071-loppsi-le-blocage-des-sites-est-adopte-par-l-assemblee.html

Cela n’en demeure pas moins une fantaisie que de vouloir réglementer internet d’une part et les comportements sexuels des adultes d’autres part…. Là je pense que nous sommes d’accord…

Pour avoir suivi le procès en conseil d’état du magazine démonia il y a une dizaine d’année (procès gagné)… Pour suivre ce qui se fait en angleterre à ce sujet (où ce type de loi est en place) cela est encore une fantaisie…

Il sera bon de choisir son hebergeur de blog et son serveur avec soin… A ce titre over-blog n’est pas des plus surs mais au vu du nombre de blogs sm qu’ils hébergent et de la pub immonde qu’ils y répandent, l’interdiction risque d’être croustillante…

Je pense que l’on va s’amuser parce que nous allons demander l’interdiction de histoire d’o, histoire de l’oeil, pasolini, sade etc… dans la foulée !!!

Sincèrement c’est pas gagné son affaire !

Et puis pour ce qui est du controle de l’internet, c’est gens là ne savent pas de quoi ils parlent….

Personne ne parviendra a transformer internet en une télévision à la demande…

La technologie et l’esprit qui fondent internet seront toujours plus forts et les procédés pour réglementer toujours obsolètes le jour de leur mise en place…

S’exprimer c’est resister….

et là cela devient drole :

Assez rigolo que d’associer le BDSM avec la violence faites aux femmes (c’est les Maitresses et leurs esclaves mâles qui sont contentes !)…
Dans un autre registre, quoique, dans le registre de la bétise parlementaire les ressources semblent infinies, les debat sur la burqa est tout aussi croustillant… Bon daccord, Moi ça m’excite sexuellement cette histoire de burqua, mais c’est personnel, sans doute une histoire liée à l’attrait de ce qui est caché… Ca parle beaucoup de domination et de soumission dans ces foires d’empoignes nommées débats destinées à distraire les citoyens de la casse sociale en cours…
Je ne sais pas si vous suivez ça, mais même loin, c’est difficile d’y échapper… Pour Ma part, respect de la liberté intime de chacun, esclave consentante, Maitre responsable consentant, tant que le consentement est là : rien à dire. N/notre intimité est souveraine.
Pour ce qui est de l’espace public sortir nu dans la rue est puni par la loi, sincèrement J’adorerais sortir boire un verre en terrasse avec Mon esclave nue tenue en laisse à Mes pieds… Mais bon, l’espace public est l’espace public, J’aime y être respecté donc Je respecte les autres. Alors vouloir mettre dans cette loi le respect de la dignité des femmes est une bétise insondable, alors que le respect de l’espace public est la seule voie pour la loi d’être pertinente et démocratique. Je n’ai rien à dire de la religion chacun fait ce qu’il veut avec ce qu’il croit, respect donné, respect du.
Et puis de V/vous à Moi, le respect de la dignité des femmes me semble un peu sexiste… N/nous sommes dans un état de droit. Cela semble déjà difficile d’appliquer les lois censées protéger la dignité de l’humain et des enfants (non Je ne donnerais pas d’exemples la liste est trop longue)…
La dignité sociale (du vivre ensemble) n’est pas une question de sexe mais bien plutot une question de citoyens, d’éducation et de liberté.
Les questions de sexe, tant que l’on ne pourra pas se promener nu et faire du sexe dans la rue sont des questions intimes qui ne regardent que ceux qui sont concernés, adultes et consentants… Forcément consentant(e))s, aux pieds d’un Maitre ou d’une Maitresse.
www.vivresm.com
PARTAGER
Article PrécédentSéance photo ou séance d’humiliation?
Article SuivantGemini slave…
esclaveclochette

Je fus esclave consentante durant 10 ans. j’ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d’esclave. Je suis une fée clochette.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here