N/nous revoilà donc après ces vacances qui N/nous ont paru interminables…

Oui bon, ça fait un peu snob de le dire comme ça mais la vie de famille avec ado jamais contente et petit frère qui trouve tout mieux chez maman… (je force à peine le trait…) les jours passent moins vite…

En plus, impossible d’être frappée, de crier, ni même de faire des bruits trop explicites quand les enfants dorment dans des tentes juste à côté de la caravane… Non mais sinon c’est pas drôle!!!

j’arrête de me plaindre, N/nous avons vécu de belles choses quand même, bien que très peu BDSm… N/nous avons eu chaud, N/nous avons vu de très beaux paysages et de très beaux spectacles de rue et mangé tout un tas de spécialités charcutières et fromagères de N/nos terres d’accueil…

Et du sucre aussi…

Bon, j’aurai bien aimé vous parler de N/notre participation à la photo de Spencer Tunik au festival d’Aurillac mais figurez vous que les campings municipaux sont fermés à clé de 22h à 7h et qu’il nous a donc été impossible de sortir à 5h du matin pour N/nous y rendre… LA HAINE!!!

Cependant, il faisait une séance avec les femmes seulement le lendemain à la quelle j’ai participé… Ouf! l’honneur est sauf…

Une amie à N/nous a participé aux deux séances et N/nous a raconté la première… Arrivée donc à 5h15 pour tout le monde sur le lieu secret. Pas une goutte de café, ni d’eau, rien à manger et un seul WC pour 1200 personnes…
Le contrat de cessation de droits annonce 10 minutes de nudité, ça a duré 3 heures… Le projet, des gens nus dans un champ tenant des parapluies noirs, symbole d’Aurillac (vu la climat auvergnat ça se comprend).
Oui sauf, qu’après avoir marché dans les orties, les chardons et la pelouse humide pour cette première série (il en a fait en couple, que les hommes, que les femmes), tout le monde est descendu dans les rues de la ville ce coup ci avec des parapluies transparents… Encore plusieurs clichés différents, assis par terres notamment… Et ce n’est toujours pas fini puisque certains ont eu l’honneur d’aller poser les pieds dans l’eau de la rivière gelée (l’eau s’entend)… Que du bonheur!!!

 

spencer-tunick-aurillac.1282583050.thumbnailLe lendemain, c’était un peu plus soft. Rendez vous à 8h du matin à la gare, fermée pour l’occasion. Il y avait de l’eau, du jus d’orange et du quatre quart… mais toujours qu’un seul toilette pour 300 poulettes, je vous laisse imaginer.

spencer_tunick_aurillac1
Pour ce qui est de la photo, on nous a distribué des drapeaux français plus ou moins grands, un pour chacune. Pour commencer, il nous a mis en groupe sur le quai, puis peu à peu sur les voix. En tout 4 visuels ont été pris dont le dernier, en marchant sur la largeur des quais et des voix… Alors la, pieds nus sur les gros cailloux et les ferrailles entre les rails… Miam!!! j’avais super mal aux pieds… Il faut souffrir pour l’art qu’ils disaient!

Au final, on voulais le faire pour l’expérience et heureusement que Senseï ne l’a pas fait parce qu’il serai parti au milieu en râlant et moi obligée de suivre… Attention, il n’est pas soupe au lait. Simplement nous aussi on travaille avec des bénévoles sur certains de nos projets et les recevoir correctement est la moindre des choses. Pour ma part, j’ai eu l’impression d’être une ouvrière interchangeable du 19ème… Finalement, là ou pas là, eux ils font leur truc sans vraiment se préoccuper des participants…

Enfin quand j’aurai reçu la photo, je vous la ferai partager…

Voilà bonne reprise à tous
c!

Crédit photos de vacances perso… Que même que je vous épargne les paysages et les enfants (façon ils sont pas à moi… ) jouant dans les vagues…

4 COMMENTAIRES

  1. Et non toujours pas de nouvelles de la fameuse photo… qui en plus n’est pas diffusée sur son site tant qu’il ne l’a pas exposée… sera t elle de l’expo prévue pour janvier??? mystère…

    Mais vous la verrez bien quand je l’aurai entre les mains…

    c!

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here