Bonjour à T/tous !

Comme tous les ans, j’ai eu le plaisir d’aller à l’anniversaire de Monsieur George… là où j’avais vu pour la première fois mon Maître il y a deux ans… N/nous avions discuté lors d’une cigarette sous la pluie (original en Bretagne, non ?)

Comme tous les ans, j’ai eu le plaisir de voir Achille, Sophie, Corinne, Sabrina que j’adore et que je ne vois quasiment qu’à cette occasion-là … j’ai aussi eu l’immense plaisir de gourmande de revoir les Pâtes à crêpes qui font les meilleures crêpes de Bretagne ! Bref, pour tout cela et tout le reste, je remercie Monsieur George et Nuage pour leur investissement qui N/nous permet chaque année de passer deux merveilleuses soirées.

Aussi, j’ai eu le grand plaisir de revoir Le Maître Doberman et Sa meute, Grand Méchant Loup et Bethy, Couple Dressia, Joël j’ai eu le plaisir de rencontrer Sarah-Lee et son Maître que je prenais déjà plaisir à lire en commentaire… Enfin, si je citais toutes les personnes que j’ai pris plaisir à voir, je n’en finirais pas… 😉

Le vendredi, j’étais assez fatiguée et l’ambiance n’était pas au maximum… En effet, N/nous sommes arrivés tard, en posant les affaires dans N/notre chambre, j’avais juste envie de dormir… Mais bon, N/nous étions sur place donc fallait s’y rendre… En arrivant, j’ai vite sociabilisé avec tout ce beau monde. Il y avait une présentation des soumises que Maître et moi avons regardé. En effet, c’est déjà un exercice auquel je me suis prêté plus d’une fois et ni Maître ni moi ne voyions l’intérêt de recommencer. En revanche, regarder toutes ces soumises déstabilisées faisait sourire. Le « jury » était composé de Monsieur George, Monsieur Charon et Monsieur Doberman, il est vrai que ça peut en faire trembler plus d’une et je ne ferai pas la maline sachant comment j’étais la première fois que je Les ai vu, tous autant les uns que les autres. Les soumises avaient quelques difficultés comme par exemple être avec des talons de 15 centimètres sur un podium pas très large… Puis les soumises avaient ordre de se déshabiller ou bien devaient répondre à des questions comme combien de temps ça fait qu’elles pratiquent, quelles pratiques elles n’aiment pas, raconter en détail leurs dernières séances, etc. Elles étaient toutes intimidées d’être ainsi regardées, nues, par 4 Maîtres…

Ensuite, quand Maître m’a demandé de me mettre sur le banc à fessée, j’avais lâché prise. je ne dirai pas que j’y suis allée par plaisir, mais ma place est de le satisfaire, je me suis donc installée. Il m’a fouetté avec Son fouet plat, mais avec la fatigue, je L’ai vite supplié d’arrêter… IL continuait feignant de ne pas m’entendre…

xti_4586Tout bouillait à l’intérieur de moi, j’étais prisonnière alors que physiquement même si j’étais attachée, j’aurais pu tout arrêter et partir en courant. Sauf que j’ai donné mon consentement et cela implique aussi d’obéir en toutes circonstances… Après, IL est venu me voir pour me dire qu’IL m’en donnerait encore 5. Même si je n’avais pas envie d’être martyrisée, le fait de savoir quand ça s’arrêterait m’a fait du bien et j’avais plus de facilité à le supporter.

xti_4588Après cette séance, j’étais quand même apaisée… C’est super contradictoire à expliquer, j’avais pas envie, j’ai eu des difficultés pendant toute la séance, mais une fois terminée, je me sentais apaisée et heureuse… Tout simplement parce que tout ça correspond à ma vie et ce que j’ai choisi : être SIENNE.

Ce fût la seule séance de la soirée et j’en suis heureuse, surtout qu’il fallait être en forme pour le lendemain !

Le samedi, N/nous avions prévu de faire un shooting dans la journée, mais la météo en a décidé autrement. Fait qu’après avoir visité le marché et mangé dans une brasserie super sympa, N/nous sommes rentrés dans la chambre. Pendant tout l’après-midi, N/nous avons… RIEN fait ! Juste profité de l’instant présent, faire une sieste, IL m’a utilisé, IL a lu, j’ai joué sur mon téléphone… Bref des vacances comme N/nous n’avions pas eu depuis longtemps ! C’est vrai, quand on est chez soi, il y a toujours quelque chose à faire.

Le samedi soir, j’étais donc heureuse, reposée en allant à la soirée. Cette fois, N/nous étions là à l’ouverture et c’était super cool ! N/nous avons commencé par discuter avec tout le monde puisque beaucoup de personnes n’étaient pas présentes le vendredi… Le vendredi, N/nous étions peut être 50 je ne sais pas, alors qu’on était une centaine le samedi donc tout de suite ça se voit !

Ensuite, le repas a été annoncé et tout le monde s’y est précipité si bien que la queue était longue… xti_5117Maître n’avait pas envie d’attendre IL m’a donc assis sur une chaise, jambes écartées et m’a bandé les yeux. IL avait trois fourchettes et m’a griffé sur tout le corps, enfin, que les endroits les plus sensibles… Sourires. La poitrine et l’intérieur des cuisses en majorité. Quand IL ne se servait pas des fourchettes, IL les positionnait à l’intérieur de mon bandeau. j’ai adoré la sensation des fourchettes même si j’étais persuadée qu’il s’agissait de la roulette… Ce que je n’avais pas imaginé en revanche, c’est que tout le monde me regardait… en même temps, je leur ai rendu l’attente sympathique, paraît-il… j’étais dans ma bulle, dans N/notre bulle, seuls LUI et moi existions dans mon esprit avec toutes les sensations qu’IL me procurait avec les fourchettes… C’était assez étrange que les autres me racontent ce qu’ils avaient vu du coup puisque je le vivais sans l’imaginer…

Après avoir mangé, je suis allée voir un tableau vivant de soumises encordées, dans un aquarium et une dans la robe crée par Achille. C’était une robe en fer forgé que j’ai découvert lors de l’anniversaire de Monsieur George il y a deux ans qui donne un aspect très domination préhistorique. Une fois préparées, les soumises ont eu les yeux bandés et avaient ordre de ne pas bouger, en même temps leurs positions ne laissaient pas une grande marge de mouvement…

Avant d’appartenir à SENSEÏ, j’ai été modèle cordes pendant environ 6mois – 1 an et je suis donc passée entre les mains de beaucoup d’encordeurs différents que ce soit du bondage américain ou du kinbaku. Les cordes m’apportent une sensation extraordinaire que je ne trouve nulle part ailleurs… C’est un mélange de douleur et de douceur qui donne un état presque méditatif… je dois me concentrer sur la sensation des cordes et accueillir l’éventuelle douleur, contrôler ma respiration. j’ai déjà ressenti que si je me reconnecte à la réalité, les cordes sont douloureuses. j’ai vécu une malheureuse expérience lors d’un cours de shibari ou l’on a abîmé mon nerf radial, résultat pendant trois jours, j’étais incapable d’allumer un briquet et j’avais du mal à tenir une bouteille puisque mon pouce et mon index droit n’avaient plus aucune force, je suis droitière. Ceci s’est déroulé il y a plus d’un an maintenant et cela fait quelques semaines que mon envie de cordes est revenue réellement forte.

Après avoir vu Philippe Boxis encorder, je me suis dit que j’avais envie d’être encordée par lui. Ce qu’il fait est joli et du peu que je m’y connaisse j’y ai vu la sécurité. je le connaissais déjà par son livre qui présente de très belles photos et des tutoriels. Le seul reproche que j’ai fait est l’absence de notes concernant la dangerosité du nerf radial entre autres et de la jugulaire. Néanmoins, même si l’on est débutant, personne ne va se fier à une seule source.

xti_5276Avec mes problèmes de dos plus ma sensibilité au radial nous avons donc convenu qu’il n’y aurait pas de suspension, chose qui m’a dérangé au premier abord. En soit, je me fiche littéralement de la suspension, mais j’avais besoin de déconnecter, de lâcher prise et d’être dans mon « ailleurs » dans ma bulle pleine de sérénité. Quand j’ai vu qu’il mettait mon TK (takate kote – harnais de poitrine) en tension, je me suis directement sentie mieux. Malgré tout, Maître n’a pas l’habitude de me prêter et avait refusé plusieurs fois mes demandes auparavant avec d’autres encordeurs qu’IL n’a pas voulu laisser m’encorder. Du coup, je regardais sans cesse SON regard en cherchant SON approbation. Mais quand Philippe m’a bandé les yeux, je me suis dit que SENSEÏ voyait, donc approuvait et que je pouvais me lâcher. Il m’a également mis une corde dans la bouche pour faire office de bâillon qui me forçait contre mon gré à baver, chose humiliante qui m’excite beaucoup. Je me suis retrouvé dans une position confortable : un harnais de hanche qui faisait aussi office de futumomo (une corde à la hanche était reliée à ma jambe pliée reliée de la cheville à la cuisse) et l’autre jambe en l’air. mon sexe était donc exposé à la vue de tous ce qui me dérangeait beaucoup avant que mes yeux soient bandés. Mais après, j’étais plus là, je ne pensais à rien et savourait juste la merveilleuse sensation. Quand Philippe m’a détaché, je l’ai remercié du plus profond de mon âme avant d’aller me prosterner aux pieds de mon Maître en LE remerciant de m’avoir prêté pour mon plus grand plaisir.

Après cela, j’ai eu beaucoup de mal à atterrir, j’étais ailleurs, mais Maître m’a demandé de me mettre à genou sur le canapé et m’a donné du martinet et du stick. Pendant la séance de cordes, j’avais eu une furieuse envie de jouir, mais comme je ne pouvais pas demander l’autorisation à SENSEÏ de jouir, je me suis retenue. Alors quand SENSEÏ a agité le stick entre mes cuisses, j’ai très, très, très rapidement joui ! Et même plusieurs fois puisque j’ai réjoui avec le martinet. Maître m’a ensuite emmené sur le banc à fessé sur lequel IL m’a fessé, donné du fouet plat et du martinet appartenant à Grand Méchant Loup.

À la fin de cette séance, j’étais vidée, épanouie, fatiguée et heureuse. j’étais à ma place et heureuse d’appartenir à SENSEÏ qui m’avait fait vivre une superbe soirée. Pour moi, c’était terminé, O/on en resterait là pour ce soir.

Sauf qu’à la fin de soirée, au moment de partir SENSEÏ m’a appâté avec le martinet en fourrure d’Achille et j’étais super enjouée. La sensation lourde et douce me procure une excitation incomparable même si cela demande beaucoup de forces à SENSEÏ. Sauf qu’ainsi exposé, SENSEÏ a constaté que mes marques n’étaient pas du tout symétriques et m’a donc redonné 3 coups de fouet. À ce moment-là, je n’ai pas rechigné en LE voyant sortir le fouet, chose que je fais régulièrement même si ça ne change rien. Comme me dit SENSEÏ « Si tu avais rechigné, Je ne t’en aurais pas donné moins, Je ne t’en aurai pas donné plus ». Cependant, je suis SIENNE et c’est la seule chose à laquelle j’ai pensé à cet instant-là, juste heureuse.

xti_5591

 

 

En écrivant cet article, j’ai des belles images dans la tête … Ces deux soirées étaient encore une fois mémorables et très conviviales. Encore une fois, je remercie toutes les personnes ayant participé à l’organisation, toutes les personnes qui étaient présentes et mon Maître qui me dresse chaque jour pour que je devienne la mature dont IL a besoin qui sait LE satisfaire en tout temps.

 

 

 

PS/ Merci à Pascal Couturier pour toutes ces magnifiques photos. Toujours là au bon moment, avec un tel talent, merci beaucoup.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour esclavelina

    Effectivement, c’était une superbe soirée. Même si pour N/nous la timidité l’emportait plus que sur l’envie de se lâcher. Bien que moi ce n’est pas l’envie qui me manquait. Mais je respecte mon Maître et son avancée.

    La séance des bougies m’aurait bien tenté mais N/nous n’avons pas osé. N/nous sommes repartis avec quelques regrets.
    IL y aura d’autres occasions. Cependant Maître et Monsieur George ont sur faire jouer leurs fouets et martinet pour mon plus grand bonheur.

    Ce fût pour N/nous une soirée riche en connaissance. De belles discussions N/nous permettant de continuer N/notre chemin en toute sérénité.

    De cette soirée, beaucoup de choses ont changé à nouveau en mon Maître, que je remercie de faire autant d’efforts pour moi.

    Ce que je peux au moins en sortir c’est que oui maintenant je patiente et laisse venir le jour tel qu’il l’est.
    Et je profite de chaque petit moment qu’il m’offre.

    Je souhaiterai que tu présentes mes humbles respects à ton Maître et encore un grand merci pour ce bel échange qui N/nous apporte beaucoup. Je lui posterai un message pour Lui faire part de ses changements surprenants en une semaine. Sourire

    Au plaisir de V/vous revoir

    Tu es très pétillante, ton bonheur et ta joie de vivre font plaisir à voir.

    Affectueusement

    sarah-lee

    • Bonjour Sarah-Lee,
      C’était aussi un plaisir de discuter avec V/vous même si je ne suis pas restée beaucoup… En revanche, si tu le souhaites, je serais ravie de communiquer par mail avec toi 😉
      Certes, il y a eu des regrets pour V/vous comme j’en ai aussi vécu à certaines soirées. Il y a une soirée où j’avais envie de me faire encorder et Maître me l’a refusé par exemple enfin voilà, ça fait partie de la vie.

      Je suis ravie de savoir que les choses évoluent comme tu le souhaites et que V/vous avanciez vers le chemin qui V/vous correspond !

      Tes respects ont été transmis.
      Au plaisir de V/vous revoir aussi et merci pour tes compliments !
      Bises

  2. Quelle jolie description des deux soirées !!!
    J’ai l’impression de les revivre en lisant tes mots !!!
    Et vu que j’étais là au moindre moment énuméré, c’est encore plus parlant pour moi que pour quiconque étant présent à ces deux soirées !!!
    Merci d’utiliser les photos que j’ai fait au fils des heures passées en ta compagnie !!!
    Merci aussi pour le petit clin d’œil à la fin !!!
    Vivement notre prochaine entrevue Esclavelina !!!
    Très amicalement avec des gros bisous !!!
    Pascal

    • Merci chouchou pour ta gentillesse et ton travail remarquable ! C’était deux chouettes soirées en effet et c’est grâce à toi que j’en ai d’aussi beaux souvenirs visuels !
      Bises et on se revoit au plus tard en février !

  3. Ce we a dû être vraiment agréable à vivre.
    Personnellement, j’aimerai participer à la présentation des soumises (bien que je sois un soumis) telle que vous la décrivez. Devoir se déshabiller intégralement devant tout le monde et expliquer ses pratiques m’aurait fait bander à coup sûr. Si en plus, une petite épreuve (pinces au sein, bougie sur le sexe ou plus simplement quelques coups de fouet) était ajoutée pour juger de la qualité des soumis/soumises, huuummmm un vrai bonheur!!!!!

    Il y a trop longtemps que j’aie joué en public et je sens que je ne vais pas tarder à aller découvrir les nouvelles installations du Luxurious tenu par Maître Doberman

    • Oui ce week end était vraiment très agréable à vivre en effet. La présentation des soumises était également ouvertes aux soumise même si aucune Maîtresse n’en a présenté. Il n’y a pas eu d’autres choses ajoutées mais libre au dominant d’apporter sa/son soumis(e)/esclave comme il souhaite 😉

      Pour en avoir entendu parlé, je vous conseille très grandement le Luxurious qui parait être un endroit fabuleux où Maître et moi avons hâte de N/nous rendre !
      au plaisir de vous lire.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here