SENSEÏ a demandé à cette esclave, Son esclave, de parler d’elle à la troisième personne pendant 3 jours. LUI aussi devant lui parler ainsi…

Le but de l’exercice étant de bien poser à Ses pieds Son esclave, qu’elle ressente sa place profondément en elle même et de l’humilier un peu…

Pour ce qui est de savoir où est sa place, cette esclave doute qu’elle l’oublie facilement mais elle conçoit aussi qu’avec la grossesse, la tenue de la maison et le manque de pratique BDSM concrète elle puisse parfois échapper à sa place…

elle veille, elle veille mais elle n’est pas infaillible…

Pour ce qui est de l’humiliation, elle ne l’a pas ressentit comme tel mais cela ne s’est fait que dans le privé… En présence d’amis cela aurait été plus frappant peut être…

Le plus drôle dans l’affaire, c’est que c’est un exercice de gymnastique mentale assez poussé… Pas facile de chasser ce « je » naturel de N/nos bouches… Et oui! Même SENSEÏ a eu du mal à parler de Son esclave à la troisième personne… Parfois N/nous stoppions en pleine conversation, conscients l’U/un et l’A/autre que N/nous parlions à la première personne…

Trois jours n’étaient certainement pas suffisant pour que N/nous puissions profiter pleinement des effets de la pratique…

N/nous avons pas mal rit c’est déjà ça!!!

Pour en revenir à l’humiliation, SENSEÏ a trouvé un moyen bien plus fort d’y parvenir qui pourtant est simple… IL sait que cette esclave n’aime pas ses oreilles (bien visibles avec sa coupe de cheveux) et lui demande donc de porter des boucles d’oreilles tous les jours…

Et IL lui en offre régulièrement depuis car c’est un Amour de Maître… Oui mais un Maître sadique!!!

c!

Crédit Photo : Marianne Maric

PARTAGER
Article PrécédentLa vie suit son cours…
Article SuivantLa servante insoumise
esclaveclochette

Je fus esclave consentante durant 10 ans. j’ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d’esclave. Je suis une fée clochette.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here