Cela fait longtemps que j’attends avec impatience le nouvel opus d’Eva Delambre : «L’éveil de l’Ange». En effet j’avais été séduite par Devenir Sienne et L’Esclave, les deux pour des raisons différentes, mais une plume bien à elle que j’apprécie grandement.
Devenir Sienne est un roman que j’avais adoré en le lisant la première fois et aujourd’hui, j’avoue que mon avis est beaucoup plus dur parce que je sais de quoi elle est capable … rires. C’est un roman très bien construit même si le scénario reste quand même stéréotypé. La secrétaire qui tombe folle de son patron, c’est du vu et revu. Néanmoins, Eva sait nous tenir en haleine et honnêtement, il y a des scènes que je pourrai raconter comme si je les avais vues en vrai ! Notamment la dernière scène concernant Laura et Hanz pour ceux qui ont lu le livre;) 

Son précédent roman, «L’esclave» est juste une révélation, un coup de cœur pour moi !1507-1

Eva et moi discutons depuis un petit peu de temps et m’avait prévenu que je me reconnaîtrai en Léna. Rien de mieux pour donner envie de le lire. Mais en lisant l’histoire de cette jeune femme totalement vanille qui devient l’esclave 24/7 d’un Maître stricte où elle perd absolument toute autonomie et devenir à Sa totale propriété, j’ai été fascinée et en même temps, s’il n’y avait qu’une phrase ce serait « Finalement, c’est possible ». Jusqu’alors, je me disais que j’étais trop demandeuse et que ce que je voulais était irréalisable.
Ce fut donc avec grande joie que je l’ai reçu dans ma boite aux lettres peu avant Noël. Il ne me fallut que peu de temps pour le savourer et l’apprécier à sa juste valeur. Avec d’autant plus de valeur que celui-ci m’était dédicacé par l’auteur pour mon plus grand bonheur.

Ce livre raconte l’histoire de Solange qui, par le biais d’une amie, se lance dans l’écriture en répondant à une offre d’emploi. Elle est sélectionnée donc pour écrire les mémoires d’un Homme. Son contrat comprend un logement à demeure et les mémoires sont… Ses récits érotiques de scène de Domination/soumission.
Attention, je tiens à dire que ceci est mon avis détaillé et que ceux qui ne veulent pas savoir de détails sur le contenu ne doivent pas continuer l’article.
Tout d’abord, je trouve que l’idée d’Eva de relater plusieurs histoires dans l’histoire est très judicieuse et montre pour mon plus grand bonheur son affinement et ses progrès d’écriture.

 

En effet, le livre raconte le vécu de Solange, mais également, l’avancée du recueil des récits de Tristan.

Cette idée est superbe parce que premièrement cela offre une diversité. Solange seule ne pourrait pas vivre tant de scènes en si peu de pages. De plus, les scènes étant vécues par Tristan, même écrites à la troisième personne et de manière assez neutre, nous avons le droit au point de vue du Maître ce qui est assez rare dans les lectures du genre bdsm.

 

Cela permet aussi de mieux cerner son personnage et de « s’infiltrer » davantage dans la relation entre Solange et Tristan que l’on croirait connaître. 

Dans ce livre, Solange est face à un univers qu’elle ne connaît pas du tout. Dans devenir Sienne, elle ne connaissait pas le bdsm et a accepté de le vivre par envie de lui.

 

Dans L’esclave, Léna lit beaucoup de choses et est attirée par cet univers là mais n’avait rien vécu avant sa rencontre avec Maître Argan. A quand un livre ou la soumise/l’esclave connaît déjà le milieu, a eu une expérience et en change ?;)

 

Dans l’Eveil de l’Ange, Tristan lui explique donc les motivations que peuvent avoir les soumises, ce que ça lui apporte en tant que Maître, etc. Tout cela étant magnifiquement décrit, je pense qu’un(e) néophyte pourrait lire cet ouvrage et davantage comprendre ce que N/nous vivons, même s’ils ne partagent pas cet avis.
La psychologie apportée dans cet ouvrage le rend beaucoup plus accessible.

Dans ce livre, contrairement aux précédents, je trouve que le côté roman est beaucoup plus mis en avant que les scènes de dressage et de sexe contrairement aux deux précédents. Cela ne nous empêche pas d’avoir beaucoup de scènes qui donnent bien envie !
En tant qu’esclave, j’ai beaucoup aimé lire des scènes d’une variété immense. De la soumise qui cherche à jouer à l’esclave (temporaire) absolue à la soumise très ponctuelle. Chaque histoire montre une personnalité différente, un vécu différent. Cependant, vers la moitié du livre, j’ai trouvé que les récits du recueil prenaient trop de place dans le sens où j’avais grande impatience à lire ce qu’il se passerait entre Solange et Tristan.

Encore une fois, ce livre reste une réussite à mon goût puisqu’il crée en moi du désir, de l’envie et aussi une imagination débordante. Si je savais dessiner, je serais capable de vous retranscrire la bibliothèque de Tristan dans les moindres détails. Et pour la première fois, c’est un livre en deux opus et il me tarde déjà d’avoir l’envol de l’ange entre les mains … !

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour esclavelina.
    Ce nouveau roman d’Eva Delambre se situe dans une autre optique, oui il est très intéressant de suivre le cheminement psychologique des deux protagonistes.
    Ce glissement progressif, cet échange de pouvoir de l’un vers l’Autre.
    Cette emprise qui s’installe peu à peu , la fascination de Solange pour cet univers inconnu.
    Le point de vue du Maître nous permet de saisir Son fonctionnement très codifié, Il reste dans un cadre strict où Il maîtrise toutes les situations qu’Il induit. Ainsi en appliquant Ses règles (nous le sentons au travers de Ses récits) Il obtient le résultat souhaité tout en restant à l’écoute de Ses partenaires successives.
    Jamais Il ne s’attache affectivement (ce qu’elles ne demandaient pas non plus). Nous savons T/tous que ce genre de relations se situent souvent dans un autre registre où il n’y a rien de romantique au sens premier du terme.
    Mais à la fin de ce roman nous sentons que Solange ébranle Son fonctionnement habituel, nous sentons Son hésitation à sortir de Sa zone de confort, Il lui fixe d’emblée un cadre avec un début et une fin annoncée.
    J’avoue que je me suis déjà posée la question de savoir pourquoi certains Maîtres restent ainsi confinés dans un cadre d’où Ils ne veulent pas sortir. N/nous aurons peut-être des réponses dans l’envol de l’Ange.
    Pour Tristan quel risque aurait-Il à se laisser porter par le désir d’autre chose, d’une intensité nouvelle pour Lui, avec des incertitudes et des peurs à surmonter. Je suis curieuse de lire la suite.
    Pour Solange je me doute un peu de son parcours à venir, Il saura la modeler et la révéler à elle même, c’est dans le domaine de Ses compétences.
    Mais pour le Maître qu’en sera t-il ?
    Pourra t-il dépasser Ses limites relationnelles, accepter de Se vivre autrement, de découvrir de nouveaux territoires Lui aussi ?
    Au bout du compte cela pose le problème des Maîtres qui toute leur vie restent des Maîtres qui certes s’accomplissent en accompagnant de nombreuses soumises mais est-ce suffisant ?
    J’ai hâte de lire la suite, l’envol de l’Ange sera t-il aussi l’envol de Tristan ?
    Enfin ceci est mon ressenti personnel, je pars du principe qu’une relation est source d’évolution pour les deux partenaires et là Eva Delambre donne aussi la parole au Maître, alors …
    Bonne journée.
    dame de C.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here